Des index pour quoi faire ?

 

Il y a maintenant plus de 30 ans, l’ARRA décidait de publier une revue : Histoire et Patrimoine en Pays d’Ancenis était née.

 

Depuis le premier numéro, près de 445 articles ont cherché à faire connaître, de la préhistoire à nos jours, la richesse du patrimoine culturel, archéologique, historique ou ethnologique de la région. Les numéros ont généralement été tirés à 800 exemplaires jusqu'en 2015. Comme la plupart des 15 premiers numéros, certains numéros spéciaux, pourtant tirés à 1 200, voire 1 500 exemplaires (La Révolution française, Jean Coraboeuf, peintre graveur, La Loire) sont aujourd’hui épuisés.

Depuis 30 ans, les pages de la revue se sont ouvertes à près de 150 auteurs, de l’amateur passionné et éclairé aux spécialistes les plus éminents, dans le respect d’une règle simple : observer la plus grande rigueur scientifique, grâce à laquelle la revue est aujourd’hui reconnue et appréciée. Ce souci d’ouverture était un gage de dynamisme et de longévité. Il faut souligner l’aide précieuse qu’a apportée au fil des ans le comité de rédaction et de réalisation qui fut aussi l’un des artisans de cette rigueur, commençant par valider les contenus, avant de se livrer à de nombreuses relectures. Que tous ceux qui s’y sont succédé de façon anonyme trouvent ici la reconnaissance de tous, auteurs comme lecteurs.

Face à la variété des sujets traités, des outils de recherche sont devenus nécessaires pour permettre aux lecteurs de retrouver rapidement les sujets en relation avec leurs centres d'intérêt, quel que soit leur objectif, curiosité personnelle ou travaux de portée scientifique. C’est l'objet de ces index qui sont une manière d’hommage à tous les auteurs qui ont contribué, une seule fois ou de façon répétée à la vie de la revue.

Les éditions précédentes des index comportaient inévitablement quelques oublis et erreurs. Catherine Bourry et Marie-France Guillon se sont livrées à une très minutieuse relecture. Qu'elles soient vivement remerciées pour ce travail qui permet, nous l'espérons, de présenter aujourd'hui un outil plus fiable.

 

Mode d’emploi des index

 

Après un récapitulatif simplement chronologique des sommaires des 30 numéros parus jusqu'en 2015, on trouvera trois  index successifs.

Le premier index liste les auteurs des articles. Chacun de ceux qui ont contribué à la revue y retrouvera son nom, suivi du titre de l’article, en italique, et de ses références (année, numéro en gras, première page).

Le deuxième réunit les noms propres : les noms géographiques, essentiellement les noms de communes mais parfois aussi ceux des lieux-dits, sont indiqués en caractères gras et en minuscules. Les noms de personnes se différencient par l’emploi des petites capitales. Noms de lieux et noms de personnes sont suivis d’indications chronologiques et de quelques aspects plus spécifiques permettant de préciser les sujets traités.

Un dernier index est celui des sujets, souvent complétés par des notions chronologiques ou géographiques, ou par d’autres sujets. Quelques renvois facilitent la recherche. Certaines notions ont cependant été volontairement omises, notamment lorsqu'elles étaient implicites. C'est par exemple le cas de la notion « préhistoire », inutile pour les « haches préhistoriques », tout comme « Moyen Âge » pour les « Vikings ». De même, préciser « Pays d’Ancenis » ou « histoire » est souvent superflu, compte tenu des objectifs de la revue et de la sphère géographique qu’elle couvre.

La présentation des références est identique dans ces deux index : les entrées sont suivies des noms d’auteurs, en italique, puis des références des articles. Dans le souci de simplifier la lecture, seul le nom du premier auteur (souvent dans l'ordre alphabétique) a été retenu dans le cas des articles rédigés à plusieurs.

 

Puissent ces divers index faciliter la lecture et la recherche dans la revue à travers laquelle l’ARRA poursuit son ambition de contribuer à mieux connaître nos racines. Des pans entiers de notre histoire restent à explorer.